Projet E-science

Le développement des technologies de l’Internet pour la construction et le partage des connaissances et la demande croissante de visibilité font évoluer les pratiques des chercheurs et les conduisent notamment à investir les nouveaux outils offerts par le web (archives ouvertes, wikis, blogs, réseaux sociaux…).

Ces mêmes technologies facilitent le partage d’équipements scientifiques spécifiques et un travail collectif pour l’exploitation de grandes masses de données. Le terme « e-Science » a été forgé, notamment par des physiciens et des biologistes, pionniers dans ce domaine, pour désigner ces infrastructures de partage et d’exploitation in silico des données de la recherche ainsi qu’une communication quasi immédiate entre les différents acteurs du monde scientifique au sein de communautés virtuelles permises par les nouveaux outils de l’Internet.

La e-Science est ainsi une science distribuée, multiple, collaborative et pluridisciplinaire. Malgré les grands programmes, le paysage des e-Sciences est encore instable. De la physique aux sciences humaines, en passant par l’informatique qui trouve dans ce contexte des thèmes de recherche nouveaux, la variété des conceptions est grande notamment en raison de la nouveauté des notions utilisées, telles celles de cyber- infrastructures, de web des données, de grid/cloud computing... De nombreux défis sont à relever. Comment convaincre les chercheurs de partager leurs données ? Lorsqu’il y a un consensus pour un tel partage, comment résoudre les problèmes qui sont alors soulevés (par exemple la normalisation des formats) ? Comment assurer la pérennité et la sécurité de des sources ? Comment protéger les droits des créateurs ? Quels standards adopter pour une collaboration internationale et pluridisciplinaire ?

Ces questions sont abordées dans le cadre du site E-Science qui propose d’informer la communauté scientifique sur ce concept de e-science (définitions, enjeux, difficultés et présentation de projets) et propose des pistes de réponses aux nombreuses interrogations qu’il soulève. Ce site a été conçu comme un espace d’échange et de réflexion ouvert à tous. Tous les visiteurs sont invités à contribuer (en ligne).

 

Emilie Manon